Dans le ciel  (dernière mise à jour :14 avril 2014)

 

Des rappels automatiques sont faits sur la liste Observateur pour les abonnés

Claude Duplessis

--- Page d'accueil ---

 

Découvrez mes écrits: Les planètes et Parcourir le ciel
Avril 2014

Vous pouvez télécharger la version iBooks ou la version PDF pour consulter le ciel du mois d'avril 2014.

Version iBooks pour iPad, iPod et Mac

Version
PDF 

Le 15 avril en début de nuit

Nous aurons tous les yeux tournés vers l’éclipse de Lune dans la nuit qui vient en espérant de belles éclaircis pour nous permettre de la suivre. Je vous rappel, que j’ai suggéré dans «Dans le ciel ce soir» du mois d’avril un petit projet pour s’amuser avec la Lune lors de l’éclipse: http://www.cielnoir.net/Observation/Cielmois/ciel.html. Il serait intéressant de connaître les différentes mesures des gens qui vont essayer ce petit suivi lunaire.

Dans l’attente de l’éclipse, il y aura un autre phénomène que je n’ai pas abordé dans le dernier numéro de «Dans le ciel ce soir». La raison est que je n’ai aucune idée si cela est possible de faire l'observation de ce phénomène.

A 0h55, la planète Jupiter visible dans la direction ouest va occulter une étoile de magnitude 10.1, soit TYC 1894-1552-1. L’occultation totale ou partielle de l’étoile aura lieu à 1h10 et le dernier contact à 1h25 environ.



La difficulté réside dans l’écart de magnitude entre Jupiter (-2.1) et l’étoile. Si vous avez lu la section Connaissance dans le numéro d’avril, vous pourrez en déduire l'écart de brillance entre les deux corps. Mais il faut essayer pour savoir si cela est réalisable :)

S’il fait beau dans votre secteur, essayer de suivre cette occultation. Puis, communiquez moi vos observations.



Mars 2014

Vous pouvez télécharger la version iBooks ou la version PDF pour consulter le ciel du mois de mars.

Version PDF
Version iBooks pour iPad, iPod et iMac



Février 2014

Vous pouvez télécharger la version iBooks ou la version PDF pour consulter le ciel de février.

Version PDF
Version iBooks pour iPad et ordinateur Apple



Janvier 2014

Une supernova dans M82

Une nouvelle supernova se présente dans la belle galaxie M82 situé dans la Grande Ourse.  Cette SN est particulière puisqu'elle beaucoup pour sa distance de nous (11.5 millions d'A.L.).

 

Elle s'observe assez bien avec un petit instrument de 100mm de diamètre et un grossissement autour de 120x.  Bien entendu, les condition de votre ciel vont jouer dans sa perception.

 

Pour la repérer, prolongez les deux dernières étoiles du chaudron pour arriver à deux autres étoiles positionnées pratiquement de la même manière dans le ciel.  Cependant elles sont moins lumineuses.  Des deux étoiles tirez une ligne vers le nord pour arriver sur un petit triangle d'étoiles.  Faite un croche de 90 degrés vers votre gauche pour arriver a une autre étoile de brillance semblable aux étoiles du petit triangle.  Maintenant, descendez avec vos jumelles, ou votre télescope et vous devriez percevoir deux petite taches floues.

 

Vous avez devant vous les deux galaxies M81, celle la plus ronde, et M82 qui se présente sur le long... on lui a donné le surnom de la galaxie du cigare. 

 

 

La Grande Ourse dans la direction du nord-est vers 19h le soir.

 

Lorsque vous avez bien centré M82 dans votre instrument, utilisez la photo ici-bas pour rechercher la supernova dans M82.  Utilisez les deux étoiles brillante dans votre oculaire pour donner une direction vers la supernova (flèches jaunes).

.

Crédit photo: Leonid Elenin

 

La supernova ce présente comme une étoile brillante et bien piqué dans l'oculaire.  Elle brille moins que les deux étoiles guides, mais elle est la seule étoile brillante à cet endroit, sur le même axe que la galaxie.

Bonne chance

 

 

 

Comète C/2012 X1 LINEAR

La comète Lovejoy est encore visible dans le ciel du matin, et les photos la montrent magnifique.  Une autre comète gagne actuellement en brillance.  En octobre elle avait fait un sursaut de brillance, depuis elle avait perdu graduellement de son éclat. Mais voilà quelle recommence à gagner en brillance comme les prévisions lindiquaient.

 

La comète C/2012 X1 LINEAR se présente dans le ciel du matin dans la constellation du Serpentaire.  Une date intéressante pour son observation: le samedi matin le 25 janvier, alors quelle passe à moins de 12 à lest de l’étoile HIP86575 de magnitude 5.96.

 

Au courant du mois de janvier, C/2012 X1 LINEAR offrira une magnitude entre 8 et 8.4.

 

Carte de la trajectoire de C/2012 X1 ici.



Vous pouvez télécharger la version iBooks ou la version PDF pour consulter le ciel de janvier.

Bonne année astronomique à tous :)

Version PDF
Version iBooks pour iPad et ordinateur Apple



                                  Décembre 2013

Pour le mois de décembre j'essais de fournir que les versions PDF et iBooks plutôt que de générer une version HTML.

Si vous préférez la version HTML (web), envoyez moi un message.  Si la demande est importante, je continuerai à construire cette version.
duplessis.claude@gmail.com

Version PDF
Version iBooks pour iPad et ordinateur Apple


9 décembre, X lunaire - télescope
Occasionnellement, à l'approche du premier quartier lunaire. nous pouvons observer une formation au niveau du terminateur qui se présente sous la forme d'un X.

Aujourd'hui débutez l'observation lunaire vers 17h30 et recherchez le X qui fera son apparition.  Consultez ce document pour plus de détails.


                                   
                                   Novembre 2013

Le ciel de novembre est également disponible en format PDF (7 Meg) ou en format iBooks pour les tablettes iPad (7 Meg).  C'est deux formats offrent davantage de détails.


3 novembre, éclipse partielle de Soleil
- œil, jumelles et télescope
Dimanche le 3 novembre, une partie de ce phénomène sera visible du Québec. Il est visible lors du lever du Soleil, il faut être situé à un endroit où l'horizon est-sud-est (azimut 111°) et bien dépourvu d'obstacles comme des bâtiments, montagnes ou encore des arbres.



Lieu Lever/Soleil Fin de l'éclipse
Montréal 6h37 7h12
Québec 6h32 7h13

N'oubliez pas qu'il faut toujours utiliser un filtre solaire pour observer le Soleil... une simple paire de lunettes de soleil n'est pas suffisante.



6 novembre, découvrez Vénus - oeil
Observez dans la même direction du coucher du Soleil un fin croissant de Lune, vieux de 4 jours. Sous celle-ci, un peu plus vers la gauche, vous remarquerez une étoile brillante et très blanche… Vous avez votre regard sur la planète Vénus. Vous pourrez l'observer dans cette direction jusqu'au début de la nouvelle année 2014.

13 novembre, découvrez Uranus - jumelles et télescope
Par beau temps ce soir, mercredi le 13 novembre, vous pourriez observer la septième planète du Système Solaire.

Vers 20h ce soir, sortez avec vos jumelles puis centrez-les sur la Lune. Regardez vers le bas du champ de vision des jumelles, soit sous la Lune, l’étoile la plus brillante est Uranus, découverte en 1781 par l’astronome-musicien William Herschel.



Imaginez qu'actuellement, elle est distante de 2,9 milliards de kilomètres de la Terre. Si vous êtes sensible aux couleurs, vous pourriez peut-être distinguer sa couleur bleu-vert !



24 novembre,
occultation lunaire - jumelles et télescope
Aux petites heures du matin, l'étoile Kappa dans la constellation du Cancer sera occultée vers 2h27, puis la fin de son occultation arrivera vers 3h50 HN.  Le plus beau spectacle surviendra à la sortie de l'occultation puisque l'étoile fera son apparition du coté sombre de la Lune, l'effet est ainsi impressionnant.


Apparition de Kappa lors de la fin de l'occultation.

Lieu Début Fin
Buckingham 2h24 3h48
Drummondville 2h29 3h52
Montréal 2h27 3h51
Québec 2h32 3h54
Rimouski 2h37 3h56
Sherbrooke 2h29 3h54
Trois-Rivières 2h29 3h52


Crédit: Pierre Paquette, occultation de Rho2 le 11 octobre dernier.


25-26 novembre, Mercure et Saturne - œil, jumelles et télescope
Les matins du 25 et 26 novembre, les planètes Mercure et Saturne sont très proches l'une de l'autre.

Le 25 novembre, la distance angulaire est de 49' et le lendemain elle est de 37'.  Le tout est visible le matin vers l'est-sud-est, dans les lueurs matinales.




Les comètes

C/2013 R1 Lovejoy -
le matin - jumelles et télescope
Découverte en septembre dernier par Terry Lovejoy d'Australie, C/2013 R1 Lovejoy est sa quatrième comète depuis 2007. Sa plus célèbre est C/2011 W3 Lovejoy qui offrit un merveilleux spectacle dans l'hémisphère sud.

De sa présente découverte, nous pouvons espérer qu'elle deviendra tout juste au-dessus de la magnitude limite que l'œil nu puisse atteindre. Cette magnitude quelque peu supérieure à 6 devrait arriver au courant du mois et se poursuivre pour une partie de décembre.

Lovejoy se déplace rapidement dans le ciel et va changer de constellation à six reprises en novembre. Elle débute dans le Cancer, suivi du Lion, du Petit Lion, de la Grande Ourse, des Chiens de chasse et finalement dans le Bouvier.

Au cours du mois, elle fera des rapprochements intéressants pour faciliter son repérage parmi les étoiles. Utilisez les cartes interactives à la page suivante pour plus de détails.

Dates à retenir: les 7, 16, 19 et 23 novembre (voir les cartes).
Carte du 1 au 16 novembre
Carte du 16 à la fin du mois


7 novembre, comète Lovejoy et Messier 44 dans le Cancer


2P Encke - le matin
- jumelles et télescope
La comète Encke fut découverte en 1786 par le Français Pierre Méchain. Si elle ne porte pas le nom de Méchain, c'est qu'elle fut reconnue comme comète périodique par Johann Franz Encke en 1819.

De toutes les comètes, elle possède la période de révolution la plus courte, soit de 3.30 ans. Lors de sa révolution autour du Soleil, elle peut s'approcher de la Terre à moins de 25,894,000 km. Un rapprochement favorable avec la Terre survient à tous les 33 ans, le dernier ayant eu lieu le 4 juillet 1997.

Selon une théorie de l'astronome L'ubor Kresak, l'événement de la Toungouska, en Russie, en 1908 serait dù à un fragment de la comète Encke. On associe trois pluies d'étoiles filantes à cette comète, Bêta Taurides au mois de juin, puis au mois de novembre les pluies Taurides et les S Taurides.

En novembre, cette comète plonge très rapidement vers le Soleil. Nous n'avons que les premières journées du mois, avant le lever du Soleil pour essayer de l'observer. La meilleure chance survient le 4 novembre alors qu'elle passe à moins de 1 degré de l'étoile variable Delta de la Vierge (magnitude 3,37).

Date à retenir: 4 novembre (voir carte).
Carte du début du mois.


Encke et Delta de la Vierge





C/2012 S1 ISON - le matin
- jumelles et télescope
Découverte le 21 septembre 2012 A l'aide d'un télescope de 40 cm de l'International Scientific Network (ISON) en Russie. Une fois la découverte annoncée, on remarqua que déjà en décembre 2011 sa présence s'observe sur le Mount Lemmon Survey, ainsi que sur celles de Pan-STARRS datée du 28 janvier 2012.

Rapidement on déclare que ISON pourrait bien être une comète spectaculaire lors de son approche du Soleil et de la Terre. Puisqu'elle est déjà très brillante lors de sa découverte malgré une très grande distance, on a estimé qu'elle serait magnifique.

Le 28 novembre prochain, ISON passera à son périhélie à une distance de seulement 1 100 000 km de la surface solaire. C'est un instant critique, puisque la comète peut se disloquer et ainsi disparaître, ou encore devenir extrêmement brillante si elle demeure entière. Environ un mois plus tard, soit le 26 décembre, elle atteint la distance minimale avec la Terre à 60 000 000 km. Il faut espérer qu'elle sera brillante pour nous émerveiller sous les cieux froids du mois de décembre !

Pour nous en novembre, elle parcourt les constellations du Lion, de la Vierge et de la Balance.

Dates à retenir: 2, 7 et 18 novembre.
Carte de la comète ISON


Crédit: Denis Bergeron, comète ISON



7 novembre, ISON et Bêta de la Vierge à 25' d'écart.


  Procurez-vous trois bons outils pour découvrir le ciel !


          
     
Atlas du ciel, Parcourir le ciel et Les planètes





                                     Octobre 2013

Le mois d'octobre est vraiment un mois qu'il faut consacrer au comètes !
Pas moins de trois comètes seront facilement observables avec une paire de jumelles.  Par contre, elles sont tous visibles aux petites heures du matin.


Il faut se rappeler que les brillances des comètes sont des prévisions, elles peuvent être beaucoup moins brillantes qu'annoncés ou plus brillantes.

Prenez note que la représentation des queues des comètes sur les images sont amplifiés pour mieux les percevoir.



11-12 octobre - 23h12,
triple ombre sur Jupiter
- télescope
Un phénomène rare, voir trois ombres de satellites projeté sur le disque de Jupiter.  La dernière fois que cela est arrivé est le 28 mars 2004 !



En ce vendredi soir 11 octobre, la première ombre à ce projeter sera celle de Callisto à  23h12.  Suivra à 23h24 celle d'Europe.



Ce n'est qu'à 0h32 que l'ombre du satellite Io s'ajoute au deux autres pour ainsi voir la projection des trois ombres.

Noter que la grande tache rouge sera visible à la surface de Jupiter.  Elle passera au méridien à 2h40.



11 octobre - 20h47, occultation par la Lune - jumelles et télescope
Ce soir, la Lune occulte l'étoile Rho1 du Sagittaire de brillance 3.9

Je rappelle que l'observation d'une occultation d'une étoile brillante par la Lune est un des plus surprenant spectacle céleste.  Il faut garder l'œil à l'oculaire tant que l'étoile n'est pas disparue...cela se produit en une fraction de seconde.





Ville Heure Ville Heure
Alma 20h47 Rimouski 20h51
Buckingham 20h44 Rouyn 20h38
Chibougamau 20h44 St-Félicien 20h47
Chicoutimi 20h48 St-Georges 20h50
Drummondville 20h48 St-Hyacinthe 20h47
Gaspé 20h55 Tremblant 20h45
Granby 20h48 Sherbrooke 20h49
Joliette 20h46 Trois-Rivières 20h48
Québec 20h49 Val-D'Or 20h40



12 octobre - 21h35, occultation par la Lune - jumelles et télescope
Ce soir encore, la Lune occulte une étoile brillante de la constellation du Capricorne, soit Dabih (Beta) de magnitude 3.

Je rappelle que l'observation d'une occultation d'une étoile brillante par la Lune est un des plus beau spectacle céleste.  Il faut garder l'œil à l'oculaire tant que l'étoile n'est pas disparue...cela se produit en une fraction de seconde.







Ville Heure Ville Heure
Alma 21h37 Rimouski 21h40
Buckingham 21h33 Rouyn 21H29
Chibougamau 21h34 St-Félicien 21h36
Chicoutimi 21h38 St-Georges 21h38
Drummondville 21h36 St-Hyacinthe 21h36
Gaspé 21h44 Tremblant 21h34
Granby 21h36 Sherbrooke 21h37
Joliette 21h35 Trois-Rivières 21h36
Québec 21h38 Val-D'Or 21h31



14 octobre - entre 4h et 5h30, Ison (C/2012 S1), Mars et Régulus - jumelles et télescope
En ce matin du 14 octobre, les trois astres formes une belle ligne dans le ciel.  Régulus, étoile principale de la belle constellation du Lion, brille à 1.34, au dessus d'elle, la planète Mars tout juste un peut moins brillante à 1.56 et finalement, en poursuivant cette ligne, on arrive à la comète Ison.

Celle-ci n'est cependant pas assez brillante pour être perçu simplement à l'oeil nu.  Il faut au minimum une paire de jumelles et mieux un télescope.  Sa brillance ce matin est autour de 10, ce qui devrait permettre de la repérer avec les jumelles.  Voilà une belle occasion puisqu'elle se situe dans la continuation de la ligne Régulus-Mars.

L'écart entre Régulus et Mars est de 1° 06', et celle entre Mars et Ison est de 1° 12'...pratiquement le même écart !


Enlignement Ison-Mars et Régulus

Carte de la trajectoire d'Ison, ici.


18 octobre - ente 3h30 et 5h30, Ison et Mars - jumelles et télescope
Ce matin, Ison est juste vers l'est de la planète Mars, a moins de 55 minutes d'arc.  Une seconde belle occasion d'observer la comète dont la brillance sera toujours autour de 10.


Rapprochement Ison-Mars



23 et 27 octobre - 3h30, comète Encke (2P) - jumelles

La comète Encke, est une comète périodique qui revient nous rendre visite à tous les 3 ans.  En fait, elle est la comète qui a la plus courte période de révolution autour du Soleil.  Elle devrait être a son maximum au moi de décembre.

Au deux dates mentionnés, la comète aura une magnitude située entre 7 et 8, permettant son repérage avec uniquement notre paire de jumelles.

Le 23 octobre, Encke est à l'est de l'étoile Delta (Zosma) du Lion avec un écart de 4° 08'.



Alors qu'au 27 octobre, elle est cette fois à 3° 40' à l'est de la belle Denebola du Lion.



Carte de la trajectoire d'Encke, ici.


25 octobre - 1h30, Lovejoy (C/2013 R1) - jumelles et télescope
Une dernière comète pour le mois !  Il s'agit de la comète Lovejoy (C/2013 R1) qui atteindra sa plus forte brillance au courant du mois de novembre, nous en reparlerons en novembre.

En cette nuit du 25 octobre, elle passe si prêt de la belle et brillante étoile Procyon du Petit Chien, qu'elle nous offre une magnifique occasion pour la repérer avec nos jumelles.  Elle brille avec une magnitude voisinant le 10.

Bien entendu, l'utilisation d'un télescope équipé d'un oculaire à faible grossissement facilitera son repérage dans le voisinage de Procyon.  L'écart entre les deux astres est de 1° 02'.



Carte de la trajectoire de Lovejoy, ici.




                                  Septembre 2013

8 septembre - 20h, Vénus et la Lune - oeil, jumelles et télescope
En début de soirée, regardez vers le sud-ouest pour percevoir la Lune qui est accompagnée a sa droite de la brillante planète Vénus !



C'est également une belle occasion d'essayer d'observer Vénus de jour puisqu'elle est escortée par la Lune, qui elle, est plus facilement repérable aux jumelles.  La Lune passe au méridien, c'est-à-dire qu'elle passe par son point le plus haut dans le ciel, à 15h15.  Cet instant est un bon moment pour essayer de repérer la Lune et Vénus en plein jour :)


Position de la Lune et de Vénus à 15h15 le 8 septembre.


9 septembre - matin,  Mars et M44 - oeil, jumelles et télescope
Dans les jours autour du 9 septembre, la planète Mars se déplace au sein du fabuleux amas ouvert de la Ruche ou mieux connu sous le nom de catalogue Messier 44 (M44).  Elle est visible aux petites heures du matin dans la direction de l'est.

Sous un ciel pas trop pollué, M44 est visible à l'œil nu dans la constellation du Cancer.  Avec sa couleur rougeâtre, Mars se distinguera facilement des autres étoiles dans le même secteur du ciel.



Prenez note que la comète Ison est située tout juste vers l'est de Mars.  Pour ce qui est de la comète, elle est moins brillante que les prévisions.  Pour cette période, elle devrait avoir une magnitude de 11.  Il ne faut pas oublier qu'une comète est un objet en continuel évolution, elle peut nous réserver de belles surprises ;)


30 septembre - matin,  occultation par la Lune - jumelles et télescope
Au alentour de 3h du matin le vendredi 30 septembre, il sera possible de suivre la sortir de derrière la Lune de l'amas ouvert M67 situé dans le Cancer.  Utilisez l'image précédente pour situer l'amas M67.

Du a la richesse de l'amas, nous assisterons à une pluie d'étoiles sortant de derrière la Lune.  Il est grandement recommandé d'effectuer l'observation avec un télescope.





                                        Août 2013


Nova Delphius 2013 - oeil, jumelles et télescope
Depuis le 13 août, une nova est visible dans la constellation du Dauphin.  Celle-ci brillante autour d'une magnitude de 5, ce qui est bien suffisant pour la percevoir à l'œil nu à condition d'être sous un ciel ou la pollution lumineuse n'est pas trop présente.

Sans quoi, utilisez une paire de jumelles pour la repérer, ce qui facilite grandement son repérage.  Ne tardez pas trop, sa magnitude va aller en diminuant dans les prochains jours.



Image de Jimmy Westlake
Pour une photo en plus grand format,
ici.

Sur la photo, on remarque la position de la nova forme pratiquement un angle droit avec la constellation de la Flèche (Sagitta) et l'étoile Alpha du Dauphin (Delphinus).

Qu'est qu'une Nova ?
Une nova est une étoile naine blanche qui a comme compagne une étoile géante rouge.  La naine soutire de la matière à la géante rouge qui s'accumule sous la forme d'un disque autour de la naine.  Lorsque la pression devient si grande, ainsi que la température, une réaction thermonucléaire se déclenche expulsant les gaz accumulés dans le disque et un éclat très lumineux survient.



Géante rouge et naine blanche entouré du disque de matière extraite de la géante.  Crédit: NASA


Comète Lemmon (C/2012 F6) - télescope
Elle n'est certes pas une comète très brillante, cependant, pour les chasseurs ou amoureux des comètes, elle offre une belle opportunité de l'observer les 4 et 5 août.

Situé dans la constellation de Céphée, Lemmon passera à 20' de l'étoile Alfirk de magnitude 3.2 le 4 août, alors que lendemain, elle fait un écart de 23' avec la même étoile.

Lemmon sera visible au télescope, et pour les gens équipé de grosse jumelles.  Sa magnitude sera autour de 9,6 et avec un peu de chance, une légère queue pourrait être encore visible... mais cela est sous toute réserve ;)


Dans la partie zoomer, entre parenthèses est indiqué la magnitude des étoiles.  Position le 5 août à 23h HA, et le 4 août dans le zoom.


Observer Vénus de jour - oeil, jumelles et télescope
Dans la journée du 9 août, l'observation de la planète Vénus en plein jour sera facilité par la présence d'un fin croissant de Lune.  Bon, en fait le croissant de Lune est lui même assez faible.  La Lune à 2.5 jours d'âge, ce qui lui confère une illumination autour de 8%, ce qui est peut.  Cependant, rechercher aux jumelles la Lune et/ou Vénus double nos chances !!!

Utilisez vos jumelles est sans aucun doute la meilleure manière de couronner vos recherches d'observer Vénus de jour.  Mais comment faire la mise au point des jumelles de jour pour que la Lune ou Vénus soit au foyer ?

Sortez le soir et faite la mise au point sur une étoile, puis, à l'aide de peinture ou d'un marqueur permanent, faite une ligne sur la molette de mise au point pour indiquer ou doit être positionner la molette pour obtenir le foyer.



Marque rouge sur la molette de mise au point.

Vers midi le 9 août, recherchez la Lune et Vénus en direction sud-est.  Vénus est à la droite du fin croissant lunaire (voir l'image).



En fin de journée, un peut avant le coucher du Soleil, Vénus se retrouve au-dessus du croissant de Lune dans la direction de l'ouest-sud-ouest.



Pour visualiser la position entre la Lune et Vénus au cours de la journée, vous pouvez regarder le petit vidéo suivant (1,9 Meg),
ici.

Découvrir - jumelles et télescope
Un objet trop souvent oublié qui est pourtant fort intéressant à découvrir aux jumelles sous un ciel intéressant (zone jaune ou mieux).

La suggestion est tirée du livre Parcourir le ciel : format PDF (231K),
ici.



                                       Juillet 2013


Rapprochement de Jupiter et Mars - oeil et télescope
Au matin du 23 juillet, en direction du ENE, les planètes Jupiter et Mars sont à moins d'un degré d'écart dans la constellation des Gémeaux.

Les deux planètes sont ainsi visibles à l'œil nu, cependant, l'utilisation d'un petit instrument permettra de distinguer les disques planétaires en plus des satellites galiléen de Jupiter.

Si Mars offre qu'un très petit disque, soit 3,9'', Jupiter tant qu'à lui se présente avec un 33'' d'arc comme diamètre apparent.


Position de Mars et Jupiter le 23 juillet à 4h du matin.


Repérage de Pluton - télescope
Du 11 juillet au 17 juillet, la planète naine Pluton voisine l'amas globulaire Palomar 8 (Pal8) situé dans la belle constellation du Sagittaire.

L'amas globulaire Palomar 8 est visible dans une paire de jumelles lorsque vous observez d'un site ou la pollution lumineuse est très faible, soit une zone bleue ou mieux.  Sinon, avec un télescope de 200mm de diamètre, vous serez en mesure de le repérer dans un ciel assez pollué, zone jaune ou de meilleur qualité.


Palomar 8, champ de 10' x 10'

Pluton elle même demande un télescope dont le diamètre est d'au moins 200mm d'ouverture lorsqu'on est situé dans un ciel de très bonne qualité.  Encore une fois, une zone bleue, grise ou noire.  D'un ciel dont la pollution est évalué jaune ou vert, un instrument de 300mm est nécessaire.

Pluton, avec une magnitude de 14, sera visible comme une petite étoile très faible dans un champ étoilé déjà très riche puisqu'elle est en pleine Voie lactée.

Pour vous assurez de bien percevoir Pluton, vous devez l'observer à deux reprises avec au moins une journée entre les deux observations.  Ainsi, vous pourrez remarquer son déplacement parmi les étoiles.

Soyez très patient à rechercher Pluton dans votre oculaire.  Elle n'est pas très brillante, cependant, la percevoir est une belle récompense de votre patience.




Carte de repérage de Palomar 8 dans le Sagittaire ici (810K).



                                               Mars 2013

Comète C/2011 L4 (PanSTARRS)
- jumelles/télescope
Tous nous souhaitons la venue d'une belle comète pour enjoliver nos soirées et partager avec le public les plaisirs de notre magnifique loisir. Malheureusement, cela ne survient pas assez souvent. Nous gardons espoir lors de l'annonce de la découverte d'une nouvelle comète, vue au loin grâce aux capteurs ultrasensibles des caméras d'aujourd'hui.

En mars, l'une d'elle, découverte en juin 2011, sera au plus proche du Soleil. Vers la mi-mars, la comète PanSTARRS C/2011 L4 sera en position pour que nous puissions l'observer alors qu'on prévoit une magnitude de 4 environ, permettant de la percevoir à l'œil nu !

Bien joli, cependant, la distance angulaire entre PanSTARRS et le Soleil ne sera jamais très grande, la laissant continuellement tout juste au-dessus de l'horizon ouest après le coucher du Soleil. Au mieux, une heure plus tard, la comète aura une élévation de 11 degrés.

Cliquez sur l'image pour une vue agrandie

Comment réaliser son observation dans ce cas ? Elle n'offre peut-être pas les meilleures conditions que nous aurions aimées. Néanmoins, avec un horizon ouest sans obstacle pour obstruer la vue et munis d'une paire de jumelles, vous serez en mesure de la repérer pour ensuite la positionner dans votre télescope.

Effectuez vos recherches en partant de l'ouest en balayant le ciel avec vos jumelles de haut en bas, de bas en haut tout en vous déplaçant vers le nord-ouest sans dépasser cette ligne imaginaire.

Une comète, c'est une boule de surprises :) Comment se présentera-t-elle dans les jumelles ? Nul ne peut le prévoir ! Toutefois, si tout se déroule comme prévu, elle sera visible comme une boule lumineuse et floue, tout à fait le contraire d'une étoile, et si le ciel est devenu assez sombre, possiblement qu'une queue sera visible.

Vous pouvez regarder le montage photo suivant pour voir la position de la comète dans le ciel une heure suite au coucher du Soleil. Vous pouvez débuter la recherche plus tôt en ayant en tête qu'elle sera plus difficile à percevoir si le fond du ciel est plus clair.

Avec le lien suivant vous trouverez une carte de sa trajectoire générée avec COELIX APEX.

Autres informations sur le site de Denis Bergeron.

Ce texte dans un document PDF.


Occultations par la Lune - jumelles/télescope
En soirée du 19 mars, la Lune occulte une étoile de la constellation d'Orion. Cette étoile, 71 Ori, brille à 5,18 au firmament.

Ville Heure (HA)
Montréal 22h56
Québec 22h56
Rimouski 22h56
Sherbrooke 22h58
St-Félicien 22h53
St-Hyacinthe 22h57
Trois-Rivières 22h56
Val-d'Or 22h48

Carte de repérage ici.


L'étoile 71 Ori, juste avant le moment de l'occultation par la Lune.

 
                                        Janvier 2013


Comète C/2012 K5 (LINEAR)
quelques rapprochements intéressants
- jumelles/télescope
Les prévisions de magnitude pour cette comète demeurent intéressantes jusqu'à la mi-janvier.  Durant cette quinzaine, sa position dans la constellation du Cocher et du Taureau permettra de la localiser à l'aide d'étoiles repères.

Notes: le cercle rouge équivaut à 6,5 degrés, soit environ le champ apparent d'une paire de jumelles 10x50.  La queue de la comète sur les cartes est exagérée pour mieux différencier cette dernière des étoiles.

Le premier rendez-vous a lieu avec l'étoile Upsilon (υ) le 2 janvier.  Il faut la rechercher un peu vers l'ouest d'Upsilon alors que l'écart est de 13' environ.  Upsilon brille à 4,7 et la comète devrait être de magnitude 8 environ.


Le lendemain, 3 janvier vers 23h, la comète se situe à seulement 4,5 minutes d'arc de l'étoile Chi (χ) qui brille également à 4,7.  En fonction de Chi, la comète LINEAR se retrouve vers l'est.


Le 4 janvier à la noirceur du début de soirée, à 39' au nord-ouest de Bêta du Taureau, la bonne position de la comète facilitera son repérage.


La dernière opportunité de la découvrir avec le support d'une étoile se produira en soirée le 6 janvier.  A cette occasion, elle se situera assez près de Iota (ι) du Taureau, soit un écart de 22'.  Iota possède une magnitude de 4,6.


Une carte de la trajectoire de Linear K5 est disponible ici (890k).


Comète Pons-Gambart (273P/2012 V4)
Vers la mi-janvier, cette comète sera visible du Québec, tôt le matin.  Sa magnitude devrait se situer entre 8 et 9.  Cette brillance la rendra visible aux jumelles.  Cependant, comme elle sera assez basse au-dessus de l'horizon, il vaudra mieux utiliser un télescope.

Plus les jours passeront, plus son éclat deviendra faible.  La meilleure période se situera entre le 15 et 20 janvier.

Le 15 janvier à 5h50 HN


Le 20 janvier à 5h45 HN

Une carte de la trajectoire de Pons-Gambart est disponible ici (884k).



21 janvier - rapprochement Jupiter-Lune
En soirée, observez la Lune dans le Taureau.  Vous remarquerez immédiatement la présence d'une belle étoile blanche très brillante au nord-est.

Cette superbe étoile est la grande planète Jupiter, la plus importante de notre Système solaire avec un diamètre de 142 000 km !  A l'aide de vos jumelles, vous serez en mesure de voir aussi bien la Lune que Jupiter dans le même champ.

Avec attention, remarquez des petites étoiles au côté de Jupiter.  En début de soirée vous serez en mesure d'en percevoir quatre: deux à sa droite et deux à sa gauche.  Cependant, à partir de 20h14 HN, une des lunes, Europe, va disparaîtra de votre vision.

A compter de 20h14, Europe débute un transit devant la planète.  Remarquable, ce phénomène est visible avec un télescope de 60mm d'ouverture et plus.  Utilisez un grossissement d'au moins 100x-120x.

Par pure coïncidence, la grande tache rouge (GTR) se lève pratiquement au même moment.  Vous pourriez voir la lune Europe tout juste au sud de la GTR.  Avec le temps, vous distinguez que la lune Europe orbite légèrement plus vite que la rotation de Jupiter, puisque la lune devance la GTR au fils du temps.


Ceux qui pourront observer Jupiter vers 22h24 HN, constateront que l'ombre de la lune Europe commence à se former sur le bord du disque de Jupiter.  L'ombre se présente comme un magnifique disque rond et très noir à la surface de Jupiter.


Puis, à 22h38, la lune Europe débute sa réapparition dans le ciel noir au côté du disque jovien.



22 et 23 janvier - Occultations d'étoiles par la Lune - jumelles/télescope
Deux jours d'affilée, la Lune nous offre le magnifique spectacle d'occulter une étoile.

Malgré les possibilités de température froide en cette période hivernale, il vaut la peine de sortir observer un tel phénomène.  Il ne nécessite que quelques minutes d'observation.  Je rappelle que la disparition d'une étoile est aussi rapide que le clignement des yeux... gardez-les bien ouverts !

Le premier a lieu le 22 janvier alors que la Lune est dans le Taureau.  A Montréal elle se glissera devant l'étoile 106 Tau à 21h22.


Ville Heure (HN)
Drummondville 21h26
Gatineau 21h20
Montréal 21h22
Québec 21h28
Rimouski 21h33
Rouyn 21h13
Sherbrooke 21h27

Le 23 janvier, vers 18h26 à Montréal, la Lune récidive avec l'étoile Chi (χ) d'Orion.  Chi brille d'une magnitude de 4,37.



Ville Heure (HN)
Drummondville 18h28
Gatineau 18h25
Montréal 18h26
Québec 18h33
Rimouski 18h41
Rouyn 18h36
Sherbrooke 18h27

Carte de repérage des étoiles occultées ici (431K).

Observer les étoiles Sirius A et B: voir le document


   Découvrez le ciel à l'aide du livre




                               Décembre 2012



Comète C/2012 K5 (LINEAR)
des rapprochements intéressants - jumelles/
télescope
Le mois de décembre nous offre une comète facilement repérable dans le ciel.  Elle n'est pas des plus brillante selon les prévisions, on parle d'une magnitude autour de 10. Cependant sa position dans le ciel la rend agréable à rechercher en plus de compter sur des rapprochements avec plusieurs étoiles brillantes.

Sa trajectoire dans la Grand Ourse fait qu'elle est circumpolaire, ce qui signifie qu'elle est visible toute la nuit puisqu'elle ne se couche jamais aux latitudes du Québec.

Vous trouverez une carte de sa trajectoire pour le courant du mois de décembre:  carte, la carte est généré avec le logiciel Coelix.


Petite carte repère de la Grande Ourse

- La première rencontre pour la repérer facilement a lieu dans la soirée du 7 au 8 décembre.  La simulation suivante représente la position de LINEAR K5 avec l'étoile Êta (η) de la Grande Ourse connue sous le nom d'Alkaid, vers minuit.  Le cercle rouge est le champ de vision d'une paire de jumelles 10x50.


Vers minuit, par rapport a Alkaid, vous trouverez la comète en direction 3h dans le champ des jumelles.  L'écart entre Alkaid et LINEAR est équivalent à une pleine Lune, soit 31 minutes d'arc.

- Le second rapprochement interpelle l'étoile Epsilon (ε) de la Grande Ourse (Alioth).  Vers 18h dimanche le 16 décembre, la distance entre Alioth et LINEAR est d'environ 20 minutes d'arc, pour cette fois on parle du 2/3 du diamètre apparent d'une pleine Lune.

Sur l'image, la comète se repère en direction 3h30 lorsqu'on part de l'étoile Alioth.



- Finalement, la dernière occasion de la situer facilement au cours du mois de décembre aura lieu dans la soirée du samedi 22 décembre.  La rencontre implique l'étoile Alpha (α), et l'écart très serré entre les deux astres est de moins de 10 minutes d'arc... soit le 1/3 du diamètre de la pleine Lune.

Vers 22h le 22 décembre, recherchez-là dans la direction 9h30 avec comme point de départ l'étoile Dubhe (α).



Attendez-vous à observer une petite tache floue dans les jumelles, tout comme dans un télescope.

Sur les images, la queue de la comète est très grande.  Dans la réalité, il y aura peut être une très faible queue visible dans un télescope, ou pas du tout.  Pour la simulation, la présence d'une queue nous aides à mieux visualiser, distinguer la comète simplement.


2 décembre - Opposition de Jupiter
Le 2 décembre a lieu l'opposition de la planète Jupiter.  L'opposition est le moment ou la planète est situé à 180 degrés du Soleil vue de la Terre.  En d'autres mots, lorsque le Soleil ce couche à l'ouest, Jupiter se lève à l'est pratiquement au même moment.

Cela à pour conséquence que Jupiter sera visible durant toute la nuit, du coucher du Soleil jusqu'au lever de ce dernier.  Mais également, Jupiter offre son plus grand diamètre apparent durant cette période d'opposition.  C'est donc une belle occasion de mieux discerner les détails à sa surface.

Je vous invites à consulter le manuscrit Les planètes en format PDF, totalement gratuitement, pour en apprendre davantage sur les observations planétaire.  Entre autre, pour suivre le phénomène des ombres des lunes de Jupiter à la page 199.  Il s'agit de remarquer qu'au jour de l'opposition, l'ombre d'une lune est pratiquement au même endroit que la lune elle-même devant Jupiter.  Avec le temps, un écart de plus en plus grandissant ce produit entre la lune et son ombre, causé par la position de la Terre en rapport avec Jupiter et le Soleil.


Occultations lunaire - jumelles/télescope
Au petit matin du mardi 4 décembre, l'étoile Kappa (κ) du Cancer sortira de derrière la Lune à 5h12 HN pour la région de Montréal.  Cette étoile de magnitude 5,21 sortira du côté sombre de la Lune, offrant ainsi un excellent spectacle.



- Le mercredi 19 décembre, une autre occasion de voir l'occultation d'une étoile par la Lune.  Cette fois on parle de l'étoile 16 des Poissons de magnitude 5,6.  Toujours pour Montréal, son entrée par le côté sombre de la Lune débute à 19h13 HN, alors que sa réapparition aura lieu du côté illuminé de la Lune à 19h42.



- Le lendemain, jeudi 20 décembre, une troisième occasion s'offre de voir l'occultation d'une étoile brillante par la Lune.  Vers 23h53, l'étoile 51 des Poissons, de magnitude 5,7, entrera derrière le globe lunaire par la partie sombre de celle-ci.  Quelques instants après, une petite étoile de magnitude 9,4 offrira le même spectacle.



Date Ville Heure (HN)
04-déc Montréal 5h12
Rimouski 5h05
St-Félicien 5h03
Sherbrooke 5h14
Trois-Rivières 5h09
19-déc Montréal 19h13
Rimouski 19h28 Rasante
St-Félicien pas d'occultation
Sherbrooke 19h13
Trois-Rivières 19h17
20-déc Montréal 23h53
Rimouski 23h48
St-Félicien 23h48
Sherbrooke 23h54
Trois-Rivières 23h52

Je rappelle qu'une occultation lunaire est un phénomène qui ne dure qu'une fraction de seconde seulement.  Lorsque le phénomène se présente par le côté sombre de la Lune, il est vraiment spectaculaire.  Tandis que lorsqu'il se produit par le côté éclairé de la surface lunaire, la trop intense lumière lunaire ne permet pas de suivre le phénomène jusqu'au moment précis.


23 décembre - Jupiter - télescope
Dimanche le 23 décembre, lors de l'observation de la planète Jupiter, remarquez qu'une étoile de magnitude 8,56 se retrouve au-dessus du pôle nord de Jupiter vers 22h20.  Il s'agit de HIP 20785 dans le Taureau, dont l'écart avec le limbe de Jupiter est de 19 seconds d'arc !

Au même moment, la Grand Tache Rouge de Jupiter (GTR) passe pratiquement au méridien central de la planète.  Le passage exacte à lieu à 22h47.

Puis, si vous débutez l'observation vers 22h, vous pourrez assister au début du passage de la lune Io devant le disque de Jupiter.  Suivi vers 22h37 d'un beau petit disque noir projeté sur Jupiter, qui est en fait l'ombre d'Io.


Simulation vers 22h20 HN


































Outils pour l'observateur

    - Cercle horaire
    - Comparaison de filtres solaire
    - Éphémérides de la FAAQ
    - Étoiles de Star Trek
    - Étoiles - manette Synscan
    - Filtres de couleur
    - Dessin planétaire
    - Guide pour les débutants
    - Les 5 P de la réussite
    - Liste d'objets pour animation
    - Règle angulaire
    - Suggestion de liens

    - Etc.
Archives
    - Ciel d'été
    - Ciel d'automne
    - Ciel d'hiver
    - Ciel de printemps

Observation récurrente
    - Le X lunaire en 201
3
    - Les grandes étoiles
    - Sirius A et B

Ciel profond
    - Suggestions, listes, etc.

Planétaire
    - Les planètes

c: